Bandeau
Nature Québec
Le blogue nature de Christian Voillemont

Au menu du blogue nature de Christian Voillemont : la nature du Québec au fil des saisons, aventures en Guyane, balades au Nunavik, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

logo article ou rubrique
Ponte de tortues Serpentine

Avec 2 semaines de retard, les tortues serpentines sont sorties par un jour gris et pluvieux pour pondre.

Article mis en ligne le 14 juin 2014
dernière modification le 19 mars 2016

par Christian

Tous les ans, devant et autour de chez moi, je peux observer la ponte de dizaines de tortues sur le bord de la rivière des Outaouais et de ruisseaux proches. Certaines pondent chez moi sur un terre plein de sable. Les tortues Serpentines sont les plus nombreuses mais on peut observer aussi des tortues Géographique.

Parfois, à la tombée de la nuit ou au petit matin, il est possible d’observer un ratons laveurs, moufettes ou renard qui mange les œufs directement au cul de la tortue !

La ponte commence ordinairement autour du premier juin. Cette année, l’hiver a été froid, le printemps frais, les crues printanières plus longues que d’habitude et la ponte a commencée avec 15 jours de retard.

Vous trouverez ci-bas une galerie de photos de ponte de tortues serpentine.

Vous verrez également une tortue victime d’un chauffard. Elle a été écrasée sur un chemin de terre extrêmement glissant, gorgé d’eau, dans un virage avec un rétrécissement. Le chauffard est sorti de route. La tortue venue donner la vie a trouvé la mort à cause d’une personne qui roulait trop vite sur un chemin dangereux.

Respectez la vie. Roulez prudemment pour ne pas nuire à la faune sauvage.

Quelle taille fait la plus grosse tortue serpentine observée au Québec ?

La longueur dossière : 43,0 cm, poids 18 Kg.
La première a été trouvée le 7 mai 1982 au parc de la Gatineau, en Outaouais (McMurray, 1984). Elle a été mesurée, marquée, puis relâchée. Les données concernant cette tortue sont conservées au Musée canadien de la nature (spécimen # 00003 des fiches de marquage). La longueur maximale de la dossière
a été mesurée. Le second spécimen a été récolté dans la rivière du Sud, tributaire de la rivière Richelieu en Montérégie, en avril 2003 . La tortue était morte lors de sa découverte. L’observateur l’a ramassée afin de conserver la carapace (D. Forget, comm. pers.). Selon M. Forget, la tortue pesait environ 18 kg (40 livres). L’auteur a pu voir la dossière et mesurer sa longueur maximale : 43,0 cm .

Source : Un rapport intéressant sur les plus grosses tortues serpentines observées au Québec


Actualités

0 | 4 | 8

Chasse-moustique naturel, les têtards !

Il y a une dizaine d’années, nous avons approfondi un petit marais qui (...)

Mai 2019, inondations, marmottes, froid, arrivée des oiseaux migrateurs

En mai les premières fleurs arrivent, Érythrone d’Amérique, trilles, jonquilles, (...)

Avril 2019, dindons, grues, cerf de Virginie ...

Ce mois d’avril 2019 sera dans les annales.

L’hiver ne finissait pas !

Sans (...)

Les innondations de 2019

Avec plusieurs semaines de retard, les beaux jours sont enfin là !

La (...)