Bandeau
Nature Québec
Le blogue nature de Christian Voillemont

Au menu du blogue nature de Christian Voillemont : la nature du Québec au fil des saisons, aventures en Guyane, balades au Nunavik, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

logo article ou rubrique
La girolle, l’or des bois

Jaune comme l’or, la girolle ou chanterelle est abondante cette année et j’en fait de belles cueillettes.

Article mis en ligne le 12 août 2014
dernière modification le 2 septembre 2015

par Christian

Les années pluvieuse, un trésor culinaire pousse avec abondance dans les forêts aux peuplements mélangés et dans les forêts d’épinettes. Ce trésor, jaune comme l’or a pour moi la même valeur. Il s’agit d’un champignon succulent, la girolle ou chanterelle. Jaune orangé, elle a un chapeau convexe en forme d’entonnoir. Elle pousse lentement et il lui faut une à deux deux semaines pour atteindre sa taille.
Outre son parfum et sa saveur, certains mycologues prêtent à la girolle des vertus médicinales.
Elle est riche en vitamine A.
Elle aurait une action contre certaines tumeurs cancéreuses.
Elle aurait une action anti-cholestérol.
Elle soigne les peaux sèches.
Elle serait un bon remède pour certains troubles de la vision et améliorerait la vision nocturne.

Comme pour tous les champignons, si vous voulez en ramasser années après années, il faut savoir se limiter. Ne pas récolter plus de 90 % des bonnes girolles et laisser le reste pour la reproduction de l’espèce. Il faut également couper les champignons avec un couteau au ras du sol et les mettre dans un panier d’osier (qui laissera les pores s’échapper, ce qui ressèmera les champignons) ou dans des sacs papier.

J’essaie de les ramasser propre et des mon retour, je les nettoie avec une brosse à champignon et les réfrigère le plus vite possible pour qu’’elles gardent leurs qualités

J’adore les manger en omette.

Pour les trouver, je parcours des forêts autour de chez moi où elles poussent en abondance. Avec leur couleur jaune dorées, elle se repèrent de loin.

Vous trouverez dans la galerie d’image ci-dessous quelques images faites lors d’une sortie au mois de juillet à la recherche de chanterelles.


Actualités

0 | 4 | 8

Chasse-moustique naturel, les têtards !

Il y a une dizaine d’années, nous avons approfondi un petit marais qui (...)

Mai 2019, inondations, marmottes, froid, arrivée des oiseaux migrateurs

En mai les premières fleurs arrivent, Érythrone d’Amérique, trilles, jonquilles, (...)

Avril 2019, dindons, grues, cerf de Virginie ...

Ce mois d’avril 2019 sera dans les annales.

L’hiver ne finissait pas !

Sans (...)

Les innondations de 2019

Avec plusieurs semaines de retard, les beaux jours sont enfin là !

La (...)