Bandeau
Nature Québec
Le blogue nature de Christian Voillemont

Au menu du blogue nature de Christian Voillemont : la nature du Québec au fil des saisons, aventures en Guyane, balades au Nunavik, expédition en kayak camping, matériel d’expédition, kayak pliant Klepper à voile, Passe-montagne mon Land Rover série 3, balade et pêche en canoë, camping, faune et flore, survie, vie sauvage, cuisine sauvage, vie en tipi et joie et bonne humeur !

logo article ou rubrique
La fin du grand tipi
Article mis en ligne le 19 décembre 2017

par Christian

Mon grand tipi, 24 pieds soit 7m30 de diamètre, c’est déchiré lors d’une tempête cet automne.
Les UV, l’humidité, les moisissures, le temps, elle avait un bon 15 ans, ont eu raison de sa résistance. Le vent a déchiré des pans entiers de la toile coté sud. J’ai ramassé des bouts de toile au sol. Ils se déchiraient comme du papier. La toile a perdu à certains endroits toute résistance. L’hiver, vu sa grande taille, il était impossible à chauffer et de ce fait peu utilisé.

Cela fait un grand vide. On y a mangé, fait la sieste, dormir, fait des fêtes, de la musique, des veillées… Au printemps on mettra un tipi plus petit à la place.

Nous sommes très tristes, car nous aimions beaucoup ce tipi. On verra pour en remettre un autre dans le futur mais avec une toile de meilleure qualité.

Le démontage a été bien plus facile que le montage. On a vidé l’intérieur, démonté tout ce qui pouvait l’être, il y avait des décorations suspendues un peu partout… on a démonté la jupe qui ceinturait le tipi. Les perches sont longues et lourde et d’un maniement difficile. On les a descendues une par une, rangées… puis est venu le moment de descendre la perche de toile. Elle est très lourde. On l’a dégagée du tripode, mise verticale et laissée tomber… la toile ne risquant plus rien ! En voyant la structure sans la toile, on voyait que sous les assauts des tempêtes qu’a affronté le tipi ces dernières années, les perches du côté ouest ont avancée de 50 cm pour certaines. Plusieurs fois, j’ai du les remettre en place. Une fois les trois perches de tripode au sol, l’espace nous a paru bien vide. On a rangé les perches pour une réutilisation future. On devra couper 20 à 30 cm de chaque perche, car la partie en contact avec le sol a pourrie et les repeindre avec de l’huile de lin au printemps. En examinant sur le tripode les cordes qui le retenait, on a pu constater que les cordes avaient glissé sur plus de 30 cm sur certaine perche. Pour bien faire, il faudrait démonter le tipi tous les ans, remettre les perches en place correctement mais la toile était tellement lourde qu’avec la panne du treuil de mon 4 × 4 qui me servait à la hisser je ne l’ai pas fait depuis plusieurs années.

En attendant de monter notre tipi de 15 pieds au printemps, j’ai fermé avec du plastic transparent l’espace de pique nique pour en faire un camp pour pique niquer l’hiver.


Actualités

0 | 4 | 8

Le kayak pliant d’expédition Klepper en Guyane

Idéal pour les raids aventures, il a fait les preuves de sa robustesse lors (...)

Progresser dans une crique en Guyane

Les criques ou les fleuves d’Amazonie abritent des espèces de raies (...)

Fête à Matiti en Guyane !

Invité à une grosse fête chez un ami savane Matiti, j’ai ramené quelques images (...)

La serre

Cette année, j’ai décidé de cultiver dans la serre mes légumes mais dans des (...)